Les quatre saisons selon Vaughan Williams

Mercredi 1 mars 2017
Email
Les quatre saisons selon Vaughan Williams | Maison de la Radio
Composés en 1949, les Folk Songs of the Four Seasons furent créés le 15 juin 1950, au Royal Albert Hall de Londres, par un rassemblement de chorales de la Fédération et l’Orchestre symphonique de Londres sous la direction du grand Adrian Boult. Ils nous reviennent, sous la direction de Sofi Jeannin, interprétés par la Maîtrise et l’Orchestre philharmonique de Radio France.

POUR RALF VAUGHAN WILLIAMS, « les sources de l’art doivent être le sol natal. […] L’art pour être vital doit refléter la vie de la communauté dans son ensemble ». Ou encore : « Ce qui me fait espérer pour l’avenir de la musique de n’importe quel pays n’est pas l’apparition de noms distingués en première page des journaux, mais la musique qui se fait à la maison, à l’école et dans les sociétés chorales locales ». Venant du plus illustre représentant de la musique britannique dans la première moitié du XXe siècle, ces propos prennent une force toute particulière. Et dans le cas de Vaughan Williams, il ne s’agit pas que de mots. Bien qu’issu d’un milieu aisé, il s’est très tôt intéressé à la dimension sociale de la pratique du chant choral et s’investit dans ce domaine en dirigeant pendant près de cinquante ans le Leith Hill Festival de Dorking, qui vise à améliorer le niveau musical des villes et villages avoisinants en encourageant les chorales locales par l’organisation de concerts et de concours.
 
Cette activité n’est pas étrangère à l’intérêt que Vaughan Williams montre parallèlement pour la musique populaire. Dès 1898, il adhère à la Folk Song Society et commence en 1903 à collecter, harmoniser et arranger des chansons populaires (folk songs). Comme beaucoup de musiciens européens à la même époque (Grieg, d’Indy, Bartók…), il trouve dans ce répertoire une source féconde, que ce soit en les citant dans ses œuvres ou en en retrouvant la quintessence dans ses propres inspirations mélodiques. Resté toute sa vie à l’écart des avant-gardes, il doit sans doute en grande partie à son penchant pour le chant populaire ce langage modal, qu’il cultive aussi bien dans sa musique chorale et ses mélodies que dans ses symphonies et ses opéras. Son abondante production chorale conjugue souvent ce goût pour la modalité et pour le chant populaire (Fantasia on Christmas Carols en 1912, Five English Folk Songs en 1914).
 
La dédicace au laboureur
 
Les Folk Songs of the Four Seasons (Chansons populaires des quatre saisons), composés dans les dernières années de sa vie, synthétisent à merveille son goût pour la musique populaire et ses préoccupations sociales. En réponse à une commande de la National Federation of Women’s Institutes pour son premier festival, il choisit de réunir un florilège d’une quinzaine de chansons, avec comme fil conducteur le cycle des saisons. Les airs sélectionnés sont tirés du répertoire qu’il s’est lui-même constitué ou d’autres recueils, en particulier celui de Cecil Sharp, grand spécialiste de la chanson populaire anglaise.
 
Après une brève « dédicace » symbolique à un jeune laboureur, qui place l’œuvre sous le signe de la célébration du peuple des campagnes et des travailleurs de la terre, chaque saison est représentée par un choix de trois ou quatre chansons, graves ou gaies, évoquant un tableau, une histoire ou une tradition populaires. L’écriture vocale est simple, l’œuvre étant destinée à des amateurs, mais chaque fois variée, de même que l’accompagnement d’orchestre. Précédés d’un prélude instrumental, certains numéros sont chantés a cappella (Early in the Spring, The Sheep Shearing, The Unquiet Grave…) et ce ne sont pas les moins émouvants. D’autres sont pourvus d’une riche orchestration, comme John Barleycorn, personnification de l’orge et des boissons alcoolisées qui en sont issues, ou la Chanson de Wassail, par laquelle, au temps de Noël, les indigents portent un toast de maison en maison, le propriétaire étant tenu de leur faire don du surplus de sa récolte.
 
Gilles Saint Arroman
 
Le concert du 17 mars sera diffusé en direct sur France Musique.
 
Email